Soirée dédicace à la phonogalerie

de | 16 janvier 2012
Invitation

Invitation

Le Mercredi 18 janvier à partir de 18h à la phonogalerie 10 rue Lallier Paris 9eme, une soirée dédicace du livre de Jean-Luc Rigaud Pathé Marconi à Chatou de la musique à l’effacement des traces.

Prix 28 Euros, en vente à La Phonogalerie, éditions Classique GARNIER Histoire des techniques,2, Paris 2011, 242 pages, format 24 x 16 cm.

L’usine Pathé Marconi de Chatou, fermée en 1992, fut rasée en 2004, laissant place à un ensemble immobilier : fin d’une histoire, début d’une réflexion. Comment cette usine Art déco, si fortement inscrite dans le paysage urbain a-t-elle pu disparaître sans laisser la moindre trace patrimoniale ? Rivalité des deux mémoires de la ville, cité des impressionnistes et haut lieu de la fabrication du disque, pression de la spéculation immobilière, mauvaise appréhension du patrimoine industriel ? Cette étude de cas approfondie, en amont de l’histore du son enregistré et de l’épopée Pathé, la comparaison avec d’autre situation à l’étranger, nourrissent une réflexion plus générale sur le patrimoine industriel.

De la musique à l'effacement des traces

De la musique à l

Cette étude a reçu le prix d’histoire François-Bourdon et de la fondation Arts et Métiers dans la catégorie <jeunes chercheurs 2010>. Sa publication est soutenue par la fondation Jérôme Seydoux – Pathé.

Jean-Luc Rigaud est chercheur associé dans la section patrimoine industriel au Centre d’histoire des techniques à l’université Paris Panthéon-Sorbonne. Il encadre les travaux du master Erasmus Mundus TPTI, intervient à l’université de Versailles (master professionnel ingénierie de la culture et de la communication). Il est également en charge des projets internationaux d’une école de chambre de commerce et d’industrie de Paris.